Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par véronique

S'il pleut au 1er août
Les noisettes sont piquées de poux.

Tels les trois premiers jours d'août,
Tel le temps de l'automne.

Aquarelle papier Arches grain satiné 300 g en cours de réalisation

Aquarelle papier Arches grain satiné 300 g en cours de réalisation

"Les Prunes", un poème du recueil de poésie Les Amoureuses par

Alphonse Daudet


I
Si vous voulez savoir comment
Nous nous aimâmes pour des prunes,
Je vous le dirai doucement, Si vous voulez savoir comment.
L’Amour vient toujours en dormant,
Chez les bruns comme chez les brunes;
En quelques mots voici comment
Nous nous aimâmes pour des prunes.

II
Mon oncle avait un grand verger
Et moi j’avais une cousine;
Nous nous aimions sans y songer,
Mon oncle avait un grand verger.
Les oiseaux venaient y manger,
Le printemps faisait leur cuisine;
Mon oncle avait un grand verger
Et moi j’avais une cousine.

III
Un matin nous nous promenions
Dans le verger, avec Mariette:
Tout gentils, tout frais, tout mignons,
Un matin nous nous promenions.
Les cigales et les grillons
Nous fredonnaient une ariette:
Un matin nous nous promenions
Dans le verger avec Mariette.

IV
De tous côtés, d’ici, de là,
Les oiseaux chantaient dans les branches,

En si bémol, en ut, en la,
De tous côtés, d’ici, de là.
Les prés en habit de gala
Étaient pleins de fleurettes blanches.
De tous côtés, d’ici, de là,
Les oiseaux chantaient dans les branches.

V
Fraîche sous son petit bonnet,
Belle à ravir, et point coquette,
Ma cousine se démenait,
Fraîche sous son petit bonnet.
Elle sautait, allait, venait,
Comme un volant sur la raquette:
Fraîche sous son petit bonnet,
Belle à ravir et point coquette.

VI
Arrivée au fond du verger,
Ma cousine lorgne les prunes;
Et la gourmande en veut manger,
Arrivée au fond du verger.
L’arbre est bas; sans se déranger
Elle en fait tomber quelques-unes:
Arrivée au fond du verger,
Ma cousine lorgne les prunes.

VII
Elle en prend une, elle la mord,
Et, me l’offrant: Tiens !… me dit-elle.
Mon pauvre cœur  battait bien fort !
Elle en prend une, elle la mord.
Ses petites dents sur le bord
Avaient fait des points de dentelle…
Elle en prend une, elle la mord,
Et, me l’offrant: Tiens !… me dit-elle.

 

VIII
Ce fut tout, mais ce fut assez;
Ce seul fruit disait bien des choses
(Si j’avais su ce que je sais !…)
Ce fut tout, mais ce fut assez.
Je mordis, comme vous pensez,
Sur la trace des lèvres roses:
Ce fut tout, mais ce fut assez;
Ce seul fruit disait bien des choses.


IX
À MES LECTRICES.

Oui, mesdames, voilà comment
Nous nous aimâmes pour des prunes:
N’allez pas l’entendre autrement;
Oui, mesdames, voilà comment.
Si parmi vous, pourtant, d’aucunes
Le comprenaient différemment,
Ma foi, tant pis ! voilà comment
Nous nous aimâmes pour des prunes.


 

Aquarelle terminée

Aquarelle terminée

Commenter cet article

Nalo.soul 25/08/2014 11:47

Belle texture et fascinante délicatesse des tons !!

Caroline PC40 19/08/2014 19:17

Bravo pour ton blog, tu sais mêler, la cuisine et la peinture avec la poésie en plus! c'est charmant, bises

marie-Alice 05/08/2014 08:01

Joli travail

Moret 10/08/2014 08:45

Bon dimanche Marie-Alice, ne continue pas l'aquarelle pendant l'été ?

MLA 03/08/2014 21:05

Oh, que j'aime tes aquarelles ! Aucune ne compte pour des prunes ...
Et, celles-ci sont vraiment "à croquer" !

Moret 10/08/2014 08:44

Ton commentaire est tout autant à croquer que mes aquarelles et mes prunes ! merci à toi pour tous ces échanges, bises et bon dimanche, véronique

celine 02/08/2014 06:34

c'est magnifique, j'adore. on en mangerait. joli travail de drapé. merci pour ce joli texte bien agréable. bises. celine

Moret 10/08/2014 08:44

Elles sont plus appétissantes que bonnes, en fait ce sont des prunes non greffées que l'on trouve à la campagne, leur peau est épaisse, mais en confiture ça passe bien. Bises, véronique

flipperine 01/08/2014 18:52

encore un joli tableau bien accompagné

Moret 10/08/2014 08:43

Merci Flipperine, je suis sensible au fait que tu apprécies les textes qui accompagnent mon travail. Bon dimanche, bises, véronique

Denise 01/08/2014 17:05

re-bonjour
La branche de prunes est magnifique. On en croquerait. Par contre, j'aime moins le fond.
Amicalement

Moret 10/08/2014 08:42

Merci de ta visite, bon dimanche et à bientôt, véronique

michele 01/08/2014 16:13

J'aime et je suis fascinée par votre aisance à reprodiure de si belles compositions
belle journée
michele