Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par véro

L'expression nature  morte désigne un sujet constitué d'objets inanimés (fruits, fleurs, vases, etc.) ou bien encore d'animaux morts, puis, par métonymie, une oeuvre en peinture ou en photographie, etc... représentant une nature morte.
Ce terme n'apparaît qu'à la fin du XVIIème siècle. Jusque là seul cose naturali (choses naturelles) avait été utilisé par Vasari pour désigner les motifs peints par GIOVANNI de UDINE.
Ensuite en Flandres vers 1650, apparaît le terme stilleven pour des pièces de fruits, fleurs,poissons ou pièces de repas servis, ensuite sera adopté par les allemands stilleben et par les anglais still-life qui se traduirait par "vie silencieuse ou vie immobile". En espagne, l'expression pour parler des natures mortes est bodegones. L'expression "nature morte" apparaît au XVIIème siècle Diderot, dans ses salons, parle de "natures inanimées" 

Dans l'antiquité les premières natures mortes datent de la période héllénistique, il ne nous en reste que des descriptions. Le plus ancien natures-mortistes de cette période s'appelait Piraïkos (IVè IIIè siècle). Il peignait les boutiques de barbiers ou de cordonniers, des victuailles... C'est de la rhoprographie et de la rhyprographie qui ont des connotations péjoratives. On y trouve des allusions épicuriennes.
On trouve assez fréquemment des mosaïques de natures mortes ainsi que des vanités dans les atriums romains ou les personnages se retrouvaient ainsi rappelé le "carpe diem" horacien !

Au Moyen Age avec l'hégémonie catholique, la représentation d'objets comme seul sujet d'une oeuvre disparait. C'est à cette époque que l'esprit réaliste s'efface au profit d'un langage emblématique compris dans toute la chrétienté.
Tous les objets mis en scène concourrent au développement du thème religieux, ils ont une importance primordiale dans la signification de certaines scène bibliques. Ces objets ne sont plus là pour leur existence propre mais pour ce qu'ils symbolisent, c'est aussi pour cela que les spécialistes considèrent qu'il n'y a pas de natures mortes durant cette période de l'histoire, il faudra attendre le retour de la philosophie aristotélicienne pour voir le catholicisme se réconcilier avec les sensations et l'expérience de la nature, alors réapparaît un certain intérêt pour l'objet en tant que tel. Pourtant deux siècles seront encore nécessaire pour que l'on voit s'imposer la représentation d'objets comme sujet d'une peinture.
 

Commenter cet article