Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par véronique

Pelés et cuits à l’eau salée, comme les topinambours ou les salsifis, le tubercule du dahlia a un goût délicat de fond d’artichaut et peut être préparé en gratin ou autre selon les envies. Mais avant tout, il est symbole de la reconnaissance amoureuse dans le langage des fleurs.

 

Dahlia-Composition-V-MORET.JPG

Huile 25 x 30


Le Chichipatli ou acocotli des Aztèques était un gros tubercule qui poussait à plus de 2000m d’altitude dans des terrains accidentés et broussailleux. Francisco Hernandez, médecin et botaniste à la cour d’Espagne, en fit une première description en 1570 lors d’une expédition dans les Nouvelles Terres Espagnoles.

Particulièrement apprécié par les Aztèques, il fut apporté en Europe au début du XVIIIème siècle et même présenté à la Cour de Versailles en tant que légume concurrent de la pomme de terre, mais le rouge profond de ses fleurs convainquit plus que son goût.

Devenu fleur, déjà recensée aux 454 variétés, Antonio-José Cavanilles, directeur du Jardin Botanique de Madrid lui donna en 1784 son nom de baptême en hommage à Andreas Dahl, un élève du Carl von Linné, le père de la nouvelle classification des fleurs.


"Le dahlia rouge
étend ses tentacules-
Pressez-vous..... les citrons!"


Claudie Caratini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Ton blog est toujours aussi plaisant à parcourir. Il est riche d'informations et de delicatesse .... A bientot Bises
Répondre
V


Merci Mariezanne pour ta visite et ton si délicat commentaire. bises, véronique



C

je ne connaissais pas la symbolique du dahlia, mais c'est une fleur que j'aime beaucoup!..bien mise en valeur sur ta peinture !
Répondre
V


C'est une fleur qui fane très vite en vase et qui plus est assez difficile à peindre avec son lot de pétales... merci pour ton commentaire, belle journée, véronique



F

je ne savais pas que le bulbe du dahlia pouvait se manger
Répondre
V


Moi non plus avant de faire ma recherche pour écrire cet article ! belle journée



C

Ton "huile" est très enlevée, elle a beaucoup d'éclat, Véronique. J'en aime les contrastes entre la douceur de la nappe et la flamboyance du dahlia!...Un zeste d'humour pour l'illustrer.


Le dahlia rouge
étend ses tentacules-
Pressez-vous..... les citrons!


Amitiés


Claudie
Répondre
V


Merci pour ton zeste d'humour. belle journée, bien amicalement, véronique



S

bien jolie composition ! et je suis moi aussi étonnée que ça se mangeait. Mais je n'en ai pas assez que pour les "sacrifier"...;)
Répondre
V


Peut-être serions nous étonnées du plaisir de les déguster mais on ne sait jamais on trouvera bien l'occasion un jour ou l'autre de faire un essai !



P

Petit format bien délicat à réaliser ! Très joli. J'aime bien le tissu plissé sous le vase, c'est très bien rendu.


Je ne mange pas les tubercules, je me contente d'admirer les fleurs.


Bon week-end.
Répondre
V


Moi aussi je préfère admirer les fleurs mais bon... il faudra que j'essaye si un jour j'en ai l'occasion. Bonne soirée, bien amicalement, véronique



D

bonjour Véronique


 


Je ne savais pas que le tubercule se mangeait. Mais bof, je n'ai pas trop envie


Par contre ton tableau est très réussi.


Bonne soirée
Répondre
V


C'est toujours bon à savoir ! mais je suis comme toi je  préfère leurs belles fleurs si chatoyantes.


Bonne soirée