Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par véronique

De la famille des Bignoniacées, le genre Campsis compte deux espèces, une originaire d’Asie, une d’Amérique. Ainsi, la Campsis grandiflora ou bignone à grandes fleurs nous vient de la Chine et du Japon (elle n’a pas de crampons mais des vrilles) et la Campsis radicans, ou bignone commune, ou jasmin de Virginie pousse naturellement de la Pennsylvanie à la Floride et est arrivée en Europe en 1640.

 

La bignone, ou Campsis grandiflora, est une jolie plante grimpante qui produit de nombreuses fleurs en été, en forme de trompette. Installez-la contre un mur exposé au soleil et à l’abri des vents froids. C’est une plante de soleil et de chaleur. Dans les régions situées au nord de la Loire, il est préférable d’attendre que les grands froids soient passés avant de planter.

 

bignone V MORET 002


Les deux ou trois premières années après la plantation, il est bon de tailler la bignone au printemps. Cela permet de lui donner une forme harmonieuse, mais l’empêche souvent de bien fleurir. Cet inconvénient disparaît ensuite lorsque la plante est bien développée et installée.

La bignone est une plante à grand développement, elle couvrira presque entièrement un abri de jardin, un garage ou toute autre construction peu esthétique exposée au soleil. Tout comme elle garnira treillage, grillage, vaste pergola, vieux troncs ou encore talus. On peut la conduire pour un port dressé – son bois est suffisamment robuste pour supporter le poids de la plante – ou la laisser retomber.


Cette liane s’accroche à son support par des racines grimpantes (comme le lierre) très vigoureuses. Elle a besoin d’un support assez solide. Certaines variétés ont besoin d’être palissées, car leurs racines-crampons ne sont parfois pas assez nombreuses ou pas assez fortes. La taille de la bignone à maturité varie selon l’espèce de 5 à 10 m.

C’est la quantité de soleil qu’elle reçoit en été qui conditionne l’abondance de sa floraison. A l’extrémité des rameaux apparaissent de gros bouquets de dix à quinze fleurs orange, jaunes ou rouges, en trompette. La bignone à grandes fleurs, Campsis grandiflora porte bien son nom puisque ses corolles peuvent atteindre une longueur de dix cm pour un diamètre de sept.

Rustique, la bignone résiste, selon l’espèce, plus ou moins au froid. Ainsi, la bignone à grandes fleurs fleurit bien dans les régions aux hivers doux et aux étés ensoleillés. En région parisienne, on préférera la bignone commune – ou jasmin de Virginie – Campsis radicans, qui résiste très bien aux hivers rudes (jusqu’à -15°C), mais si l’été manque de soleil, elle aura moins de fleurs.


"Rouge musical-
la bignone claironne
l'été flamboyant"

Claudie

 


Mignone Bignone, audacieuse et flamboyante,
elle  n'a pas froid aux yeux et sur son passage met le feu !

Marie-Luce

Commenter cet article

Nalo.soul 29/08/2014 21:02

Magnifiques, ces teintes subtiles de l'ombre portée !!

Marieluce 02/09/2013 21:32


Mignone Bignone, audacieuse et flamboyante,


elle  n'a pas froid aux yeux et sur son passage met le feu !

véronique 03/09/2013 08:26



Je m'empresse d'aller mettre ta poésie à la suite de mon article, bravo et merci à toi



celine 02/09/2013 11:20


magnifique aquarelle, moins "étude botaniste" moins rigide que certaines de tes aquarelles, j'aime beaucoup , bravo. bises. celine


ps : une petite question technique, comment as-tu fait pour être auto-entrepreneur alors que les artistes peintres ne peuvent bénéficier de ce statut

véronique 03/09/2013 08:25



C'est les vacances on se laisse aller à plus de fantaisie, vive la couleur.



Capucyne 01/09/2013 22:22


c'est une plante que j'aime beaucoup mais qui a du ùmal chez moi ! (nord Loire !!!)

véronique 03/09/2013 08:25



Pourtant il y en a si elles sont plantées côté sud qui se plaisent...



jacqueline 01/09/2013 11:39


Bonjour, superbe, j'aime beaucoup ce fond mouillé sur mouillé ça fait ressortir la fleur, bravo!!


 

véronique 03/09/2013 08:24



Merci de ta visite et de ton gentil com



Claudie Caratini 29/08/2013 15:15


Bonjour, Véronique

Un retour vers ton blog après une période de repos salutaire. Ton aquarelle est magnifique et m'a permis de connaître cette plante dont j'ignorais l'existence! Toujours autant de talent! Bises et
belle journée estivale! Je te propose ce haïku

Claudie

Rouge musical-
la bignone claironne
l'été flamboyant

véronique 30/08/2013 08:00



Chère Claudie,


je suis ravie d'avoir de vos nouvelles, je m'étais demandée comment vous alliez. Merci pour le haïku que je me suis empressée d'ajouter. Bravo il est parfaitement assorti.


Belle journée,


véronique



http://www.1001-peluches.com 29/08/2013 14:16


Magnifique!

véronique 30/08/2013 07:58



Merci beaucoup



christiane 29/08/2013 13:16


superbe aquarelle !avec la technique du mouillé je pense peut-etre aurons nous un pas à pas ?sinon un peu d'explications


bonne journée christiane

véronique 30/08/2013 07:57



Je vais y songer, les pas à pas ça prend beaucoup de temps à faire, il va falloir que je m'organise. Il y en a déjà pas mal dans la rubrique pas à pas. bonne journée, véronique



denise 29/08/2013 11:55


bonjour bonjour


J'aime bien cette plante, mais cela fait des saletés au sol (tout comme l'althéa d'ailleurs).  Il vaut mieux la mettre loin des entrées de la maison.


Tu as très bien trouvé les couleurs de ces fleurs. 


Bon après midi


Bizzz

véronique 30/08/2013 07:56



Je n'avais pas pensé à cet aspect des choses, moi je trouve ça plus joli que le lierre ou la vigne vierge. Belle journée, bises, véronique



flipperine 29/08/2013 11:42


quelle belle plante

véronique 30/08/2013 07:55



Oui tout à fait. merci de ta visite.