Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par véronique

Coq-Huile.JPGLe coq est le représentant mâle adulte, principalement de plusieurs espèces presque exclusivement de galliformes, en particulier le coq domestique.

Certaines espèces portent ce qualificatif dans leur nom vernaculaire, exemple : le Coq de bruyère, Coq de Java, Coq de Lafayette, Coq de Sonnerat.

Chez ces espèces le dimorphisme sexuel est assez marqué. Le coq chante le matin pour annoncer l'aube.

L'onomatopée imitant le cri du coq domestique serait à l'origine du terme.

Les plumes de coq peuvent servir à la confection de mouches très appréciées par les pêcheurs.

 

Actuellement, la France n'a officiellement qu'un seul emblème, le drapeau tricolore. Le coq est néanmoins présent sur de nombreux oriflammes et autres symboles.

 

 

 

 

Escargot-Huile.JPGL’escargot :

 

Gastropode terrestre connu depuis la préhistoire et de tout temps consommé par les hommes. Deux espèces françaises sont couramment consommées : l'escargot de Bourgogne, appelé aussi « escargot des vignes » ou « gros blanc », a une coquille jaune fauve striée de brun de 40 à 45 mm, au bord lisse ou à peine ourlé; le petit-gris (la « cagouille » en Charente) a une coquille brunâtre de 26 à 30 mm.

Les « achatines », qualité très inférieure, viennent de Chine, d'Indonésie ou d'Afrique. En France, le ramassage des escargots est réglementé (par région et par saison). La majeure partie de ceux qui sont consommés vient des élevages (héliciculture) de petits-gris et surtout des importations de Turquie et d'Europe centrale.

Les escargots achetés vivants doivent jeûner une dizaine de jours pour leur laisser le temps d'éliminer d'éventuelles substances toxiques provenant de plantes vénéneuses. Outre le classique escargot à la bourguignonne (farci de beurre et servi brûlant dans sa coquille), il existe de nombreux apprêts régionaux à la dijonnaise (avec un beurre maître d'hôtel), à l'italienne (avec un beurre maître d'hôtel et du parmesan) ou à la valaisane (avec un jus de rôti pimenté, un beurre d'ail et de ciboulette).

Pour faire dégorger les escargots, on les enferme dans un récipient avec du gros sel, un peu de vinaigre et une pincée de farine. Couvrir et laisser agir pendant une dizaine de jours en remuant de temps en temps.

Ca ressemble à de la torture… mais bon… faut bien manger….

d'après des aquarelles de b. Odin

Commenter cet article

CatherineD 13/09/2010 17:26


Bonjour Véronique
J'ai vu que tu avais de l'asthme, je crois qu'il y a des fluidifiants spéciaux maintenant ? pas irritants comme le white spirit ou la térébentine...


véronique 15/09/2010 08:17



le sandor ou autre même s'ils ne sentent que très peu sont irritants quand même... faudrait que j'utilise la gamme à l'huile à l'eau mais cela fait un gros investissement.



sisi 13/09/2010 10:07


Superbe! tu m' étonnes ! suis pas habitué , un peu de changement fait du bien !
je connais les aquarelles de blanche Odin ! J'en suis fan !
et j'admire ce que tu en a fais .
bizzz


véronique 15/09/2010 08:18



Merci à toi et oui comme tu dis un peu de changement ça bouscule tout le monde moi y compris. bizzz



Arlette 13/09/2010 09:03


En Provence, on les enferme avec une brassée de thym, avant de les faire jeuner totalement: ça parfume leur chair. On les accommode avec de la tomate un peu pimentée.
Ceci dit, tes peintures sont très réalistes et sortent du papier!


véronique 15/09/2010 08:19



Alors là royale la méthode et rien qu'à te lire on a envie d'en déguster ! amitiés, véronique



gene 12/09/2010 22:41


continue , la peinture à l'huile te va bien . bisous


véronique 13/09/2010 07:53



Merci Gene, en fait j'avais du arrêter à cause d'asthme, mais ces derniers temps je vais mieux, pourvu que ça dure!, bisous, véronique



ann64 12/09/2010 14:48


Majestueux ce coq ! à voir son œil il vaut mieux ne pas viser ses poules !!!! bises


véronique 13/09/2010 07:53



Et oui il en faut du panache ! bises, véronique



Bernard-S 11/09/2010 23:20


Joli coup de pinceaux. Blog superbe je passerai de temps en temps, amitiés


véronique 13/09/2010 07:54



Merci Bernard pour ton commentaire qui me touche, à bientôt donc, amitiés, véronique



Flop 11/09/2010 22:53


Bonsoir Véronique!

Je découvre de très belles peintures sur ce blog! J'ai envie de croquer dans les fruits et les légumes et d'orner mon jardin de toutes ces belles fleurs!
Superbe... Un lien sur mon blog s'impose!

A bientôt


véronique 13/09/2010 07:55



Merci à toi pour le lien et aussi pour ton gentil commentaire. A bientôt donc la prochaine fois tu vas voir il y aura quelque chose d''inattendu. bon lundi, véronique



celine 11/09/2010 07:43


un bien joli travail même si cela change de ce que tu nous fais admirer d'habitude. un coup de coeur pour l'escargot. bon samedi. celine


véronique 13/09/2010 07:56



Merci Céline, c'est vrai que les escargots on les peint rarement, c'est dommage car je les trouve fort beaux. Bonne semaine, véronique



toun33 10/09/2010 23:49


deux magnifiques créations ... le coq sûr de lui à la stature imposante et qui semble vouloir en imposer et le petit escargot, si fragile mais débrouillard et malin...
J'aime beaucoup Véronique ... compliments


véronique 13/09/2010 07:56



Deux symboles forts de la France, amitiés, véronique



Marieluce 10/09/2010 21:50


Il a fière allure ce coq ! à le voir, on se sent tout "Gaulois" ... et pour ne pas renier la gastronomie française, j'avoue aimer déguster les escargots farcis, mais je les déteste dans le jardin !
Bravo pour ces deux tableaux !


véronique 13/09/2010 07:58



Moi aussi je me sens gauloise et fière d'aimer les escargots et le coq au vin, mais comme je n'ai pas de jardin ils ne me dérrangent pas ces petits là !