Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par véronique

Alfons Maria Mucha, est un affichiste et un peintre tchèque né à Ivančice le 24 juillet 1860 il a été le fer-de-lance du style Art nouveau.

 D-apres-Mucha-V-MORET-1.JPG

Dès ses débuts à Paris, Mucha photographie ses modèles. Il se constitue ainsi un important catalogue qu'il utilise ensuite pour réaliser ses illustrations. Ce travail sur photo explique la ressemblance de certains de ses dessins bien qu'ils aient été réalisés à plusieurs années d'intervalle. Son catalogue photographique constitue par ailleurs un intéressant témoignage sur les femmes de son époque

Par économie, plutôt que de faire appel à des modèles professionnels, Mucha préfère faire appel à ses camarades. Paul Gauguin et František Kupka lui servent ainsi de modèle.

1900 : Il reçoit la médaille d'argent à l'exposition universelle, il est également fait chevalier de la Légion d'honneur.

D-apres-Mucha-V-MORET-2.JPG

 

Après son mariage avec Maruska Chytilova, Mucha se rend aux États-Unis de 1906 à 1910. Il y travaille aux académies de New York, Chicago et Philadelphie. Accueilli à bras ouverts il ne trouvera pas la réception espérée à sa peinture, considérée comme trop proche du modèle. Mucha n’enjolive pas ou peu, et les merveilleux drapés qui faisaient son succès au cours de sa période parisienne, n’ont plus d’impact une fois retranscrits à l’huile sur la toile.

Il se tournera à nouveau vers l’affiche et l’illustration pour reconstituer ses fonds dépensés rapidement pour financer son installation aux États-Unis, mais aussi perdus à "aider" financièrement certains "amis" dans le besoin. L’idée qui le taraude depuis des années de réaliser vingt toiles monumentales pour illustrer l’histoire et l’essor des Slaves depuis les festivités de la Saint Guy à Rujana jusqu’à la libération du peuple slave, va peu à peu prendre corps.

Après une période de négociations et de présentation du projet, l’homme d'affaires fortuné américain Charles R. Crane met à sa disposition les fonds nécessaires a leur exécution, et Mucha, à son retour en Bohême réalise en dix ans ce qu’il considérait comme son œuvre majeure, L'Épopée slave

Charles Crane, un riche industriel rencontré à Chicago,  lui permet de revenir en Bohême et de s'établir à Prague. Outre la réalisation de l'Épopée, il décore plusieurs monuments de la ville. Lorsque la Tchécoslovaquie obtient son indépendance après la première guerre mondiale, il conçoit les nouveaux timbres-poste , billets de banque et autres documents officiels pour la nouvelle nation.

Il meurt à Prague le 14 juillet 1939 d'une pneumonie à l'âge de 78 ans, quelques jours après avoir été interrogé par la Gestapo qui s'intéresse à lui du fait de son appartenance à la franc-maçonnerie. Son corps est jeté à la fosse commune. Une plaque commémorative lui est dédiée au cimetière des Grands Hommes de Prague.

À l'époque de sa mort, son style était déjà considéré comme dépassé, mais l'intérêt pour cet art est réapparu dans les années 1960 et continue périodiquement à inspirer et à influencer les illustrateurs contemporains.

D-apres-Mucha-V-MORET-3.jpg

Aquarelle interprétée d'après une affiche de Mucha de 1897 ayant servi à faire la promotion des biscuits lefevre

29 x 36 papier Arches Satiné 300g

Commenter cet article

elise 08/02/2014 13:44


Très romantique, plein de douceur. cela fait du bien de voir autre chose que la violence et l'agressivité. Heureusement il y a la peinture pour échapper à tout cela. A +

véronique 09/02/2014 09:08



100% d'accord avec toi, ça devient épuisant d'être cernée par de la violence de l'aggressivité et des nouvelles toujours plus alarmantes les unes que les autres à la télé et les médias ...
heureusement qu'on a la peinture pour échapper à tout cela. Bon dimanche, véronique



celine 06/02/2014 11:13


une très belle aquarelle qui correspond bien aux oeuvres de cet artiste que j'aime beaucoup. merci de lui avoir consacré un artilce. bises. celine

véronique 09/02/2014 09:07



De rien Céline, et surtout merci d'apprécier, je pense qu'il y a des artistes qu'il faut continuer à promouvoir et il en fait partie. bises, véronique



capucyne 05/02/2014 12:23


Une délicate évocation...

véronique 09/02/2014 09:06



Merci et bon dimanche



poulbot.66 03/02/2014 21:50


Ton aquarelle est très jolie et ton modèle à des étoiles dans les yeux ! ! ! Passe une bonne semaine... Amitiés... lulu66

véronique 09/02/2014 09:06



Merci Lulu et bon dimanche, bien amicalement, véronique



denise 02/02/2014 18:12


bonsoir Véronique


J'aime beaucoup ta réalisation, mais il me semble que les pupilles ont qq chose de pas normale. Je ne saurai dire quoi !!


Bonne soirée


Bisous

véronique 09/02/2014 09:05



Oui Denise tu as raison car j'ai publié la mauvaise photo... effectivement ayant le nez dessus j'avais cru l'aquarelle terminée. bisous.



flipperine 02/02/2014 16:50


quel joli tableau

véronique 09/02/2014 09:02



Meerci et bon dimanche